Analyse de la mortalité générale et par cancer des travailleurs et ex-travailleurs d'Électricité de France - Gaz de France

Publié le 1 Octobre 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'analyse systématique de la mortalité d'une population de travailleurs d'une industrie ou d'un secteur est un outil classique de la surveillance épidémiologique des risques professionnels. L'observation d'une éventuelle surmortalité pour certaines pathologies, ou la mise en évidence de disparités selon les métiers, les secteurs d'activité ou des expositions professionnelles, peut contribuer à identifier des problèmes de santé liés au travail et à évaluer leur impact dans la population étudiée. L'étude de la mortalité des travailleurs et ex-travailleurs d'EDF-GDF sur une période de 20 ans a porté sur une population d'environ 180 000 hommes, parmi lesquels plus de 15 000 décès sont survenus. L'analyse montre qu'ils sont globalement caractérisés par une sous-mortalité prononcée par rapport à la population générale, reflétant un meilleur état de santé moyen. Néanmoins, des inégalités fortes entre catégories professionnelles sont observées au sein de l'entreprise, avec une mortalité très supérieure chez les ouvriers. Les analyses concernant le cancer montrent par ailleurs des associations entre la mortalité et le fait d'avoir été exposé à certains produits chimiques utilisés dans l'entreprise. Ce premier rapport sera régulièrement suivi par d'autres, concernant des populations professionnelles d'intérêt ou des secteurs dans lesquels l'existence de risques pour la santé est connue ou suspectée. (R.A.)

Auteur : Marchand JL, Imbernon E, Goldberg M
Année de publication : 2005
Pages : 84 p.