Principaux enseignements de la surveillance sanitaire des impacts des vagues de chaleur de 2015 à 2017 en France

Publié le 5 Juin 2018
Mis à jour le 10 septembre 2019

Depuis 2004, le ministère des Solidarités et de la Santé met en oeuvre le plan national canicule, qui comporte un volet de vigilance et d'alerte météorologique et un volet de surveillance sanitaire. En cas de canicule, une surveillance sanitaire est mise en oeuvre par Santé publique France pour identifier rapidement un impact inhabituel, afin d'adapter si besoin les mesures de gestion et pour contribuer aux retours d'expériences ainsi qu'à l'amélioration continue du plan. Cet article décrit la surveillance effectuée sur 17 vagues de chaleur survenues entre 2015 et 2017. Une augmentation de la mortalité et du recours aux soins d'urgences pour pathologies liées à la chaleur a été observée sur l'ensemble de ces vagues de chaleur. La surmortalité estimée, par comparaison aux années précédentes, dans les départements et pendant les périodes concernées est de 18% en 2015, 13% en 2016 et 5% en 2017. Les vagues de chaleur ayant démarré en juin 2015 et 2017 semblent se caractériser par un recours plus important aux soins d'urgences pour pathologies liées à la chaleur chez les moins de 75 ans, avec des expositions possibles en milieux scolaires et professionnels. Les impacts observés soulignent la nécessité de renforcer la prévention, en particulier en vigilance jaune, et plus globalement auprès des publics scolaires et professionnels. Enfin, la surveillance sanitaire n'a jamais conduit à modifier les décisions de vigilance prises sur la base des prévisions météorologiques. Elle constitue une aide à la décision, mais avec des limites fortes dans l'interprétation des données, et doit être complétée par des analyses plus détaillées.

Auteur : Pascal Mathilde, Daoudi Jamel, Fouillet Anne, Lapostolle Annabelle, Empereur-Bissonnet Pascal, Pouey Jérôme, Retel Olivier, Thiam Marie-Michèle, Ung Aymeric
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2018, n°. 16-17, p. 326-333