Connaissances, attitudes et comportements des Français face à la canicule durant l'été 2005.

Publié le 1 Juin 2006
Mis à jour le 9 septembre 2019

Cet article présente les résultats d'une étude des connaissances, attitudes et comportements des Français face aux fortes chaleurs. L'enquête a été réalisée en face à face auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de plus de 15 ans. L'échantillon de 1 270 personnes a été construit selon la méthode des quotas. Un suréchantillon a permis d'interroger 302 personnes de 75 ans et plus. Les résultats indiquent que 94 % des Français savent que les personnes âgées sont à risque en cas de fortes chaleurs, mais seulement 35 % savent que les malades chroniques le sont. La nécessité de "boire fréquemment et abondamment" est moins souvent citée par les 75 ans et plus (65 %) que par les plus jeunes (80 %). Les personnes de 75 ans et plus ont pris significativement plus souvent que les plus jeunes, des mesures de prévention, comme le fait de ne pas sortir aux heures chaudes (54 % versus 30 %) ou de passer 2 à 3 heures dans un lieu frais (37 % versus 23 %). Le fait de se mouiller la peau (régulation thermique corporelle par évaporation d'eau sur la peau) est peu cité et a été peu employé par l'ensemble de la population, quel que soit son âge, durant l'été 2005. Il est nécessaire d'améliorer l'information des 75 ans et plus sur le fait de boire en cas de chaleur pour éviter la déshydratation et de recommander à l'ensemble de la population (surtout aux 75 ans et plus) l'usage de la méthode de rafraîchissement par évaporation d'eau sur la peau (mouiller la peau et laisser sécher).

Auteur : Girard Delphine, Menard Colette, Léon Christophe, Gall Bérangère, Arwidson Pierre
Evolutions, 2006, n°. 2, p. 1-4