Épidémiologie descriptive du cancer colorectal en France.

Publié le 13 Janvier 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les données d'épidémiologie descriptive sont indispensables pour connaître la fréquence d'une maladie, son évolution temporelle et sa répartition géographique. L'ensemble des données d'incidence et de survie du réseau Francim a pu être analysé, en collaboration avec le département de biostatistiques des Hospices civils de Lyon, le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès de l'Inserm et l'Institut de veille sanitaire. En 2005, 37 413 nouveaux cas de cancers colorectaux ont été diagnostiqués en France. Cette localisation se situait au 3e rang des cancers. Son incidence est restée stable depuis 1980, mais il y a eu un glissement progressif des cancers du côlon gauche au profit du côlon droit. Les sujets à risque moyen de cancer colorectal sont les individus des deux sexes de plus de 50 ans. La survie relative à cinq ans standardisée pour l'âge est de 56 % chez l'homme et de 58 % chez la femme, les cas les plus récemment diagnostiqués ayant un meilleur pronostic. Il n'y a presque plus d'excès de risque cinq ans après le diagnostic. L'excès de mortalité se situe dans la première année suivant le diagnostic et diminue fortement après. (R.A.)

Auteur : Bouvier AM
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 2-3, p. 14-6