Étude longitudinale depuis l'enfance (Elfe) : phase pilote (2007). Principaux résultats pour le bisphénol A et les phtalates

Publié le 1 Juin 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les niveaux d'imprégnation de la population française par le bisphénol A (BPA) et les phtalates ne sont pas connus. Or, du fait de l'utilisation massive de ces substances et de la réglementation actuelle, il serait intéressant de disposer de telles données, à partir d'un échantillon représentant l'ensemble de la population. L'un des objectifs de la cohorte Elfe (Étude longitudinale française depuis l'enfance) est d'analyser ces expositions et d'évaluer leur impact sur la santé d'un sous-échantillon parmi 20 000 enfants, nés en 2011 et suivis jusqu'à l'âge adulte. L'étude nationale a été initiée en mars 2011. Elle prévoit une collecte d'échantillons biologiques prélevés en maternité afin d'évaluer l'imprégnation des femmes enceintes et de leurs bébés. Cette phase a été testée lors d'une étude pilote, menée par l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Institut national des études démographiques. (R.A.)

Auteur : Vandentorren S
Année de publication : 2011
Pages : 4 p.