Système d'alerte canicule et santé. Bilan de mortalité des épisodes de chaleur de juin et juillet 2019.

Publié le 8 Septembre 2019
Mis à jour le 8 septembre 2019

Points clés

  • Les mois de juin et de juillet 2019 ont été marqués par deux canicules très étendues et intenses, avec des dépassements des seuils d’alerte entre le 24 juin et le 7 juillet et le 21 et le 27 juillet. Lors de ces deux canicules, pour la première fois depuis la mise en place du Plan national canicule (PNC), respectivement 4 et 20 départements, représentant 7 % et 35 % de la population Française métropolitaine, ont été placés en vigilance rouge, compte-tenu des températures diurnes exceptionnelles.
  • Sur les périodes de dépassement des seuils d’alerte et sur l’ensemble des départements concernés pendant ces deux canicules, 1 435 décès en excès ont été observés, dont 572 dans les départements en vigilance rouge. La surmortalité dans ces derniers est environ 50 % plus élevée que la moyenne des départements touchés.
  • Si la classe d’âge des plus de 75 ans est la plus touchée, les tranches d’âges 15-44 et 65-74 sont également  impactées.
  • La première canicule totalise 567 décès en excès, et la deuxième 868 décès en excès.
  • Dix décès sur le lieu de travail en lien possible avec la chaleur survenus durant les deux canicules ont également été notifiés.