Surveillance sanitaire de la mortalité. Point hebdomadaire du 13 mars 2018.

Publié le 14 Mars 2018
Mis à jour le 10 mai 2019

Synthèse

Au niveau national, on observe une recrudescence du nombre de décès tous causes confondues depuis le début du mois de février et plus particulièrement sur les semaines 8 et 9 (du 19 février au 4 mars 2018) (Figure 1). Cette hausse concerne les personnes âgées de plus de 65 ans (Figure 2).Au niveau régional, la hausse de la mortalité (notamment en semaine 9) s'observe dans une majorité des régions et plus particulièrement dans le Grand-Est et l'Occitanie.

Ces premières observations sont à interpréter avec prudence, les données étant encore non consolidées du fait des délais habituels de transmission.

Sur la période du 4 décembre 2017 au 18 février 2018 (soit sur les semaines 49-2017 à 07-2018, période où les données sont consolidées), un excès de mortalité tous âges confondus de 7 % est estimé, soit environ +9 300 décès (estimation extrapolée à l'ensemble de la France). En analysant par classe d'âges, l'excès est estimé à 9,7 % chez les 15-64 ans et à 6,2 % chez les 65 ans ou plus. Sur cette période, les régions les plus concernées par cet excès de mortalité tous âges confondus sont l'Occitanie (+13 %), la Provence-Alpes-Côte d'Azur (+11 %), la Corse (+18 %) et l'Ile-de-France (+10 %).

Au niveau européen, parmi les pays participant au réseau EuroMomo (www.euromomo.eu), un petit rebond de la mortalité a également été observée mi-février tous âges confondus et principalement chez les 65 ans ou plus (Figure 5).

A travers les données issues de la certification électronique, sur la semaine 10 (du 5 au 11 mars), 2014 décès ont été enregistrés (Figure 4).

Année de publication : 14/03/2018