Bulletin national d'information OSCOUR du 15 janvier 2018

Publié le 17 Janvier 2018
Mis à jour le 10 mai 2019

Synthèse

  • En semaine 2 (du 8 au 14 janvier), l'activité toutes causes aux urgences est en baisse. Cette baisse est plus importante chez les adultes (-6 %, -20 091 passages) que chez les enfants de moins de 2 ans (-1 %,-1 337 passages). Les hospitalisations après passages sont également en baisse chez les enfants de moins de 2 ans et les adultes. Toutefois, dans la classe d'âge de 2-14 ans, on observe une hausse des passages (+14 %, + 7 520 passages) et des hospitalisations (+16 %, + 640 hospit.)..
  • Depuis le début de l'année, dans toutes les classes d'âge, on observe une baisse des passages pour les pathologies saisonnières : - Un pic de passages a été observé en semaine 52 (du 25 au 31 décembre 2018) pour grippe/syndrome grippal tous âges. Depuis 2 semaines on observe une baisse de l'activité liée à la grippe/syndrome grippal. Toutefois, la courbe épidémique reste supérieure à celle de la saison 2016-2017.La part d'hospitalisation (tous âges) après passages est également en baisse. Cependant, chez les 75 ans et plus, on observe une forte proportion d'hospitalisation (71% soit 324 hospitalisations). - Chez les moins de 2 ans, depuis 2 semaines consécutives, on observe une baisse des passages pour bronchiolite (-51 %, - 1873 passages) (pic passé depuis la semaine 52). Les passages tous âges, en lien avec les principaux indicateurs non spécifiques sont également en baisse à l'exception des malaises chez les enfants (+14 %, +76 passages) et les adultes (+2 %, +156 passages).
  • Chez les enfants, la hausse des passages pour les pathologies les plus fréquentes est essentiellement portée par la classe d'âge de 2-14 ans avec les traumatismes (+52 %, + 7 046 passages), les douleurs abdominales (+28 %, +531 passages).Chez les adultes, parmi les pathologies les plus fréquentes on retient la hausse des traumatismes (+2 %, + 1 255 passages) et douleurs thoraciques (+3 %, +309 passages). On observe également une hausse des AVC chez les 75 ans et plus.

Année de publication : 17/01/2018