Bulletin national d'information SOS Médecins du 26 septembre 2017

Publié le 27 Septembre 2017
Mis à jour le 10 mai 2019

Synthèse

  • En semaine 38 (du 18 au 24 septembre 2017), troisième semaine de la rentrée scolaire, l'activité totale des associations SOS Médecins poursuit sa hausse chez les enfants de moins de 15 ans mais de façon plus modérée que la semaine précédente (+9,2% contre +50% la semaine précédente). Elle est également en hausse de 11% chez les adultes.
  • Parmi les pathologies saisonnières, on note chez les enfants de moins de 15 ans une diminution des consultations pour asthme (-14%, soit -103 consultations), après une hausse marquée sur les deux semaines précédentes. Ces recours sont en revanche toujours en nette progression chez les adultes de plus de 15 ans (+61%, soit +287 consultations). Les recours pour bronchiolite chez les moins de 2 ans sont en hausse de 19% (+38 visites). La part d'activité de ces recours est légèrement supérieure à celle des deux années précédentes. Les recours pour bronchite et pathologies des voies respiratoires hautes sont en hausse dans toutes les classes d'âges (respectivement +46% et +25% tous âges confondus). La part d'activité pour pathologies des voies respiratoires hautes est supérieure à celles des deux années précédentes et représente respectivement 60% de l'activité totale chez les enfants et 25% de celle enregistrée chez les adultes. Enfin, on note une hausse des recours pour conjonctivite infectieuse chez les enfants (principalement chez les moins de 2 ans : +65%, soit +45 consultations).
  • La plupart des pathologies les plus fréquemment vues en consultation chez les enfants de moins de 2 ans sont en hausse et concernent les pathologies saisonnières, ainsi que les recours pour syndrome viral (+25,5%). Chez les 2-14 ans et les 15-74 ans, les principales pathologies en hausse sont des pathologies saisonnières. Chez les 75 ans et plus, on note une hausse des recours pour pneumopathie (+17,5%) et des décès (+22%) certifiés par SOS Médecins, en plus de la hausse des pathologies saisonnières.

Année de publication : 27/09/2017