Surveillance sanitaire de la mortalité. Point hebdomadaire du 21 juillet 2015.

Publié le 22 Juillet 2015
Mis à jour le 10 mai 2019

Synthèse

Sur la semaine du 29 juin au 5 juillet 2015 (S27), au cours de laquelle une vague de chaleur a été observée sur la moitié est du territoire, les effectifs de décès enregistrés dans les bureaux d'état-civil participant à la surveillance (70% de la mortalité nationale) ont augmenté de façon significative par rapport au nombre attendu de décès. Les effectifs ont diminué sur la semaine du 6 au 12 juillet (qui a inclus la 2ème partie de la vague de chaleur), mais restent supérieurs au nombre attendu de décès (Figures 1 et 2).La hausse de la mortalité concerne essentiellement les personnes de plus de 65 ans (Figure 3) et se concentre dans 9 régions métropolitaines (Lorraine, Alsace, Rhône-Alpes, Franche-Comté, Ile de France, Rhône-Alpes, Auvergne, Limousin, Poitou-Charentes et Pays de la Loire), en cohérence avec la zone touchée par l'épisode de canicule.Cette première évaluation de l'impact sur la mortalité de l'épisode de canicule (du 29 juin au 8 juillet) reste à consolider, compte tenu des délais de transmission des données de mortalité.620 décès ont été certifiés par voie électronique sur la semaine 29 (du 13 au 19 juillet 2015), effectif en diminution par rapport à ceux des deux semaines précédentes (Figure 4).

Année de publication : 22/07/2015