Bulletin national d'information SOS Médecins du 23 février au 1er mars 2015

Publié le 4 Mars 2015
Mis à jour le 10 mai 2019

Evolution du recours au soin globalSur la semaine du 23 février au 1er mars, l'activité globale des associations SOS Médecins est en baisse chez les enfants de moins de 15 ans (-16 %, soit -3 387 consultations) et chez les adultes de plus de 15 ans (-9 %, soit -3 517 consultations). L'activité est revenue à un niveau équivalent à celui des années précédentes sur cette période de l'année.

Evolution des principales pathologiesTout comme la semaine dernière, on retient particulièrement cette semaine une nette baisse des principales pathologies dans toutes les classes d'âge, principalement en ce qui concerne la grippe/syndrome grippal.Chez les enfants de moins de 15 ans, la baisse s'accentue cette semaine pour les pathologies orl telle que la rhinopharyngite (-21 %, -597 visites) et l'otite (-24 %, -646 visites).

Evolution des indicateurs saisonniersLes consultations pour grippe/syndrome grippal sont marquées par une nette diminution des effectifs dans toutes les classes d'âge (-33 %, -3 566 visites). Les visites sont en baisse de 40 % chez les enfants (- 1069 visites) et de 31 % chez les adultes (- 2 490 visites). Les effectifs sont revenus à un niveau équivalent à 2013 pour la même période et sont nettement supérieurs à 2014. A l'échelon régional, la baisse de l'activité liée à la grippe se retrouve dans toutes les régions. La part d'activité liée à la grippe reste néanmoins supérieure ou égale à 10 % des visites codées dans la plupart de celles-ci. Seules les régions Lorraine et Midi-Pyrénées ont une activité liée à la grippe sous les 10 % cette semaine.Les consultations pour pneumopathie sont en baisse dans toutes les classes d'âge (-21 %, soit -179 visites). Elles restent nettement supérieures à celles observées au cours des deux années précédentes. Les consultations pour bronchite (-20 %, -829 visites) et pour asthme (-23 %, -166 visites) sont en baisse dans toutes les classes d'âge.Les visites pour fièvre isolée sont stables sauf chez les plus de 75 ans (+20 %, soit +16 visites).Les visites pour gastroentérite sont stables sauf chez les moins de 2 ans (+10 %, soit +54 visites), avec des effectifs qui se situent dans les valeurs attendues pour la saison. La dynamique régionale montre une stabilité dans la quasi-totalité des régions, sauf dans 4 régions où la part d'activité liée à la gastroentérite augmente : Bretagne, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Pays-de-la-Loire.

Année de publication : 04/03/2015