Bulletin national d'information SOS Médecins du 21 janvier 2014

Publié le 22 Janvier 2014
Mis à jour le 3 juillet 2019

Sur la semaine écoulée, l'activité des associations SOS Médecins au plan national et dans les régions est stable tous âges confondus, Le niveau d'activité est inférieur à celui de 2013 pour la même période. On note, chez les moins de 15 ans, une augmentation de l'activité (+18 %, +3 061 consultations).

Principaux diagnostics par classes d'âgeChez les moins de 15 ans, on observe, sur la semaine écoulée, une augmentation des pathologies saisonnières comme les infections ORL (rhinopharyngite, otite, angine, trachéite) et les infections respiratoires (bronchite, grippe/syndrome grippal, crise d'asthme et pneumopathie). Chez les 15 ans et plus, on observe une augmentation des diagnostics de grippe.

Evolution des indicateurs saisonniers L'indicateur de grippe/syndrome grippal est en augmentation tous âges confondus (+26 %, +375 cas). Les effectifs sont nettement inférieurs à ceux de 2013. Cette augmentation concerne les classes d'âges inférieures à 75 ans. L'indicateur de bronchite est stable sur la période tous âges confondus, sa dynamique épidémique suit celle de 2013. On observe une augmentation des effectifs chez les moins de 15 ans (+51 %, +283 cas). L'indicateur de pneumopathie est en légère baisse tous âges confondus (-11 %, - 54 cas). Les effectifs sont comparables à ceux de 2012 et 2013. Chez les moins de 2 ans, après une diminution depuis début janvier, les diagnostics de bronchiolite sont stables, à un niveau comparable à celui de 2012 et légèrement supérieurs à 2013. Après une baisse depuis le début du mois de janvier, l'indicateur de crise d'asthme est stable tous âges confondus. Les effectifs sont comparables à ceux de 2012 et 2013. Cependant, on note une augmentation des diagnostics de crise d'asthme chez les moins de 15 ans (+56 %, +102 cas).L'indicateur de gastro-entérite tous âges confondus reste stable depuis plusieurs semaines. Cette tendance concerne toutes les classes d'âges surveillées. Les effectifs sont inférieurs à ceux de 2013.