Bulletin national d'information OSCOUR du 29 septembre au 5 octobre 2014

Publié le 8 Octobre 2014
Mis à jour le 3 juillet 2019

Evolution de l'activité globaleLes nombres de passages et d'hospitalisations sont stables chez les adultes et en légère hausse chez les enfants de moins de 15 ans (respectivement +5 % soit +3505 passages et +8 %, soit +528 hospitalisations) au cours de la semaine écoulée. Cette hausse est plus marquée chez les enfants de moins de 2 ans. Le nombre de passages reste supérieur à celui de l'année 2013 à la même période.

Evolution des principales pathologiesLes pathologies les plus fréquemment vues aux urgences sont stables chez les adultes et en hausse chez les enfants. A noter en particulier la hausse des infections ORL et des fièvres isolées chez les enfants de moins de 2 ans (respectivement +15 % et +16 %).

Evolution des indicateurs saisonniers Chez les enfants de moins de 2 ans, la fréquentation des urgences pour bronchiolite est en hausse de 7 % (+35 visites). Avec 523 passages sur la semaine, les effectifs suivent la dynamique saisonnière habituelle. Les consultations pour asthme sont également en hausse de 8 % chez les enfants de moins de 15 ans (+121 passages), stables chez les adultes de 15-74 ans et en hausse chez les adultes de plus de 75 ans (mais avec de faibles effectifs). Avec 2537 passages hebdomadaires, les effectifs restent légèrement supérieurs à ceux des deux années précédentes sur cette période. Les passages pour grippe/syndrome grippal sont plus fréquents sur la semaine écoulée (+38 %, soit +59 visites). Les effectifs, encore faibles, sont comparables à ceux des deux années précédentes. Tous âges confondus, les passages pour gastro-entérite sont stables sur la semaine écoulée, avec des effectifs inférieurs à ceux des deux années précédentes. Parmi les autres indicateurs saisonniers, on note une hausse modérée (de 7 à 12 %) des passages aux urgences pour bronchite aiguë, infection ORL, pneumopathie et fièvre isolée qui s'observe dans toutes les classes d'âges. Les effectifs sont comparables à ceux observés les années précédentes, sauf pour les consultations pour fièvre isolée qui sont légèrement supérieure à ceux des années précédentes.Les effectifs des consultations pour allergie, stables tous âges confondus, restent supérieurs à ceux des deux années précédentes.