Bulletin national d'information OSCOUR du 17 au 23 novembre 2014

Publié le 26 Novembre 2014
Mis à jour le 3 juillet 2019

Evolution de l'activité globaleLes nombres de passages et d'hospitalisations sont stables chez les adultes au cours de la semaine écoulée. En revanche, l'activité des structures d'urgences ainsi que les hospitalisations chez les enfants de moins de 15 ans augmentent légèrement : +6 % pour les passages (+4456 passages) et +5 % pour les hospitalisations (+408 hospitalisations). Le nombre d'hospitalisations chez les moins de 2 ans est en nette hausse : +11 % soit +319 hospitalisations.

Evolution des principales pathologiesLes pathologies les plus fréquemment vues aux urgences sont stables chez les adultes et généralement en hausse chez les enfants de moins 15 ans, en lien avec l'augmentation générale de l'activité. Dans cette classe d'âge, les traumatismes et infections ORL constituent les principales pathologies vues aux urgences. On note par ailleurs que les passages pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans sont toujours en hausse. L'asthme et les pneumopathies connaissent toujours une augmentation chez les enfants de 2-14 ans et sont dans des valeurs, pour l'ensemble des classes d'âge, supérieures à celles des années 2012 et 2013.

Evolution des indicateurs saisonniers Chez les enfants de moins de 15 ans, une légère augmentation de la fréquentation des urgences est observée pour les indicateurs asthme (+8 % soit + 168 passages) et infection ORL (+9 % soit + 541 passages). Chez les adultes, ces indicateurs restent stables. Les effectifs pour ces 2 indicateurs sont supérieurs à ceux des années 2012 et 2013 (en particulier pour l'asthme). Chez les enfants de moins de 2 ans, les passages aux urgences pour bronchiolite sont toujours en hausse : +30 % (+358 passages au cours de la semaine écoulée), avec une dynamique saisonnière qui suit celle de l'année 2013. Les passages pour pneumopathie sont également en hausse avec de petits effectifs (+24 % soit +38 passages)La fréquentation des urgences pour gastro-entérite, grippe/syndrome grippal et fièvre isolée est stable dans toutes les classes d'âge. Les effectifs pour ces indicateurs sont similaires à ceux des années 2012 et 2013, à part pour la fièvre isolée où il est légèrement supérieur.