Investigation d'une épidémie de gastro-entérites virales survenues après une course à obstacles Alpes-Maritimes, juin 2015

Publié le 1 Janvier 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

En juin 2015, une épidémie de gastroentérite aiguë (GEA) était déclarée parmi les participants d'une course à obstacles, près de Nice dans les Alpes-Maritimes. Une investigation en 2 phases a été menée afin d'évaluer l'origine et l'ampleur de l'épidémie, et guider les mesures de gestion. Lors de la 1re phase, un communiqué sur Facebook sollicitait les participants à déclarer leur maladie sur une messagerie dédiée de l'ARS. En phase 2, un questionnaire Internet était envoyé pour l'étude rétrospective à visée descriptive et de recherche de facteurs de risques. Des analyses microbiologiques humaines et environnementales étaient menées pour identifier l'agent responsable. Une analyse des remboursements de médicaments antidiarrhéiques a été conduite à partir de données de l'Assurance maladie, afin de conforter l'investigation épidémiologique. En phase 1, sur 8 229 inscrits, au moins 1 001 adultes déclaraient une GEA guérissant en 48 heures En phase 2, les facteurs de risques de GEA identifiés étaient : être plus jeune, être parti après la 1re heure de course et avoir ingéré de la boue. Vingt coprocultures ont été réalisées, toutes négatives. Seulement 4 prélèvements ont été acheminés au CNR des virus entériques. Ils présentaient tous un norovirus de génogroupe 1 et de génotype 2 (GI.2), d'origine strictement humaine. Les analyses d'eau potable étaient conformes, les eaux boueuses des obstacles témoignaient uniquement d'une contamination bactérienne. L'épidémie était due à une transmission humaine par un norovirus diffusé dans les eaux boueuses contaminées par les selles ou vomissements d'une ou plusieurs personnes infectées. Une évaluation globale des risques en lien avec ces courses apparaît nécessaire pour guider d'une part les autorités sanitaires dans leur vigilance et contrôle et d'autre part les organisateurs dans le choix de la qualité des matériaux utilisés et dans la prise de conscience des risques potentiels.

Auteur : Six C, Giron S, Galey C
Année de publication : 2016
Pages : 35 p.