Épidémie d'angines streptococciques d'origine alimentaire dans des camps de vacances, Corse, juillet 2012

Publié le 1 Janvier 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Une épidémie d'angines streptococciques (SGA) chez des enfants et adolescents en colonies de vacances a été investiguée dans un camping de Haute-Corse en juillet 2012. La majorité des cas ont été recensés en 48 heures faisant suspecter une origine alimentaire collective à cette épidémie bien que ce mode de contamination soit rare. L'investigation de cohorte rétrospective a eu pour objectif de confirmer cette hypothèse et de trouver l'origine de la contamination. Un cas clinique a été défini comme toute personne ayant présenté du 18 au 31 juillet au moins un mal de gorge ou une angine ou une pharyngite, associé à un test de diagnostic rapide (TDR) positif ou un des signes suivants : fièvre, céphalée, dysphagie. Les cas classés comme primaires liés à une exposition alimentaire étaient ceux survenus avant le 25 juillet, les cas plus tardifs étant considérés comme des cas secondaires liés à une transmission interhumaine. L'enquête épidémiologique menée dans les camps de vacances a permis d'identifier 156 cas d'angines streptococciques dont 46 cas confirmés par TDR et/ou prélèvement de gorge. Le taux d'attaque était de 30,3 % pour les cas primaires et de 2,4 % pour les cas secondaires. Il était plus élevé pour les personnes hébergées en pension complète (38,5 %) que pour celles qui étaient en demi-pension (13 %). Les repas les plus à risque ont été servis les 20 et 21 juillet à midi mais il n'a pas été possible de déterminer avec certitude le ou les aliments à l'origine de la contamination. L'investigation du personnel de service et de cuisine a montré que les premiers cas d'angine étaient apparus les 18 et 19 juillet chez des serveurs, qui étaient probablement à l'origine de la contamination. Elle a aussi retrouvé 2 porteurs asymptomatiques du streptocoque de groupe A (SGA) et 8 malades. La souche de SGA en cause, de type rare emm4.4, était identique chez les cuisiniers, les enfants et les animateurs, soulignant une origine commune à cette épidémie.

Auteur : Pascal L, Ruello M, Marchand E, Neveu A, Korhonen T, Mattei J
Année de publication : 2014
Pages : 63 p.