Evaluation du dispositif de surveillance et de prise en charge des cas groupés de maladies à potentiel épidémique dans des établissements médico-sociaux de Corse. Saison hivernale 2011-2012

Publié le 1 Avril 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), un grand nombre de cas et de décès dus aux infections respiratoires aiguës (IRA) et gastro-entérites aiguës (GEA) pourrait être évité par une amélioration des mesures de prévention et de contrôle. Dans ce sens, un travail de sensibilisation des Ehpad a été réalisé en Corse pour la première fois durant l'hiver 2011-2012. Ce projet vise à réduire la mortalité et la morbidité par l'identification précoce des cas groupés, la mise en place de procédures de signalement vers les Centres de coordination de la lutte contre les infections nosocomiales (CClin) et l'Agence régionale de santé (ARS) et de mesures de contrôle appropriées et l'investigation des épidémies. Ce dispositif a été évalué à l'aide d'un questionnaire. Le taux de réponse a atteint 60 %. L'enquête montre que l'accès à des tests de diagnostic rapide contre la grippe, bien qu'assez répandu, n'était pas généralisé à l'ensemble des établissements. Par ailleurs, la couverture vaccinale contre la grippe chez les résidents était élevée, mais trop faible pour celle contre le pneumocoque. Une prise de conscience de l'importance de la vaccination contre Steptococcus pneumoniae pour éviter des infections sévères est une nécessité. Chez le personnel, la couverture antigrippale était tout à fait insuffisante, ainsi que contre la coqueluche. Il convient d'inciter celui-ci à se faire vacciner, en particulier en rappelant l'importance de limiter la diffusion du virus au sein de l'établissement, mais aussi l'intérêt de se protéger contre la maladie et d'éviter de contaminer l'entourage familial. Enfin, le développement de la culture du signalement à l'ARS et à l'Antenne régionale de lutte contre les infections nosocomiales (Arlin) des épisodes de cas groupés en cours dans les établissements est une nécessité, qui permet à ces établissements de recevoir un appui ou une expertise. (R.A.)

Auteur : Heuze G
Année de publication : 2013
Pages : 12 p.