Investigation de cas groupés de coqueluche dans des écoles du Vaucluse. Mai-juin 2006

Publié le 1 Octobre 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Fin juin 2006, des cas groupés de coqueluche sont survenus dans des écoles de deux communes du Vaucluse. En raison de la proximité des vacances scolaires, la détection des cas a été réalisée très rapidement pour mettre en place les mesures de contrôle et de prévention. Les résultats sérologiques ont été recueillis initialement sur le mode déclaratif et vérifiés sur document ensuite. Dans une première commune, 13 cas sont survenus en juin dans quatre écoles différentes. Cependant, après vérification des sérologies, aucun cas ne répondait aux critères de définitions de cas. Dans l'autre commune, une seule école a été touchée avec 14 cas. Sur 7 sérologies déclarées positives, 3 ont été vérifiées et une était positive. L'efficacité du vaccin a été jugée correcte. Aucun lien n'a pu être identifié entre les cas des deux communes. Cette investigation a mis en lumière la nécessité de pouvoir identifier les cas le plus précocement possible et de manière prospective, afin d'arrêter la circulation du germe. Une définition de cas moins spécifique que celle actuellement proposée par le Conseil supérieur d'hygiène publique de France, et donc plus sensible, pourrait permettre aux médecins en ville de poser un diagnostic rapidement. Les nouvelles préconisations du calendrier vaccinal 2008 permettront de pallier l'absence de disponibilité en France de vaccin monovalent, qui rendait difficile la mise en application des mesures de gestion, notamment le respect des délais entre les injections de préparations vaccinales associées. Enfin, il apparaît impératif de rappeler aux professionnels de santé que l'objectif de la prise en charge de cas de coqueluche est avant tout de protéger les sujets vulnérables. (R.A.)

Auteur : Renaudat C
Année de publication : 2008
Pages : 26 p.