Bulletin de santé publique Provence-Alpes-Côte d'Azur. Septembre 2018.

Publié le 16 Octobre 2018
Mis à jour le 20 juin 2019

Points clés

Syphilis récente

  • Après une augmentation de 2013 à 2015, on note une diminution du nombre de cas de syphilis récente en 2016, quelle que soit l'orientation sexuelle. Cette tendance devra toutefois être consolidée dans les années à venir.
  • Les hommes ayant des relations avec les hommes (HSH) représentent 88 % des cas déclarés. Parmi les hétérosexuels, les hommes sont environ 3 fois plus touchés que les femmes.

Infection à gonocoque

  •  La progression de l'augmentation de diagnostics des infections à gonocoque se poursuit en 2016 au travers du réseau de surveillance RésIST. Elle est principalement liée à une augmentation continue des cas de gonococcie chez les HSH. Cette augmentation est plus faible chez les hétérosexuels avec une stabilisation sur les 3 dernières années, les hommes et les femmes étant touchés dans la même proportion.

Année de publication : 16/10/2018