Investigation suite à la survenue de malaises au bloc opératoire central de l'Hôpital Nord de Marseille, France, 2005.

Publié le 24 Avril 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Des malaises inexpliqués sont survenus parmi le personnel d'un bloc central de l'Hôpital Nord de Marseille, lors d'une période de travaux en août 2005. La symptomatologie peu spécifique et rapidement résolutive s'est amplifiée au fil du temps pour impliquer les trois quart du personnel avec pour conséquence la fermeture des blocs opératoires. La conjonction de multiples facteurs associés aux travaux réalisés dans ces blocs avec des problèmes de ventilation, des expositions faibles et incertaines à des polluants chimiques dans l'air, ainsi que l'inquiétude légitime des personnels, l'altération des conditions de travail et la médiatisation de ces événements, s'est traduite par une auto amplification des malaises et la constitution d'un Sick building syndrome. Des mesures ont été prises à la réouverture du bloc central pour améliorer la ventilation et protéger les personnels. Aucun malaise n'a été signalé dans les semaines suivant la réouverture du bloc. (R.A.)

Auteur : Armengaud A, Six C, Hadji K, Garans M, Pascal L, Deniau J, Franke F, Cano S, Cornet A, Charlet F, Malfait P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 15-16, p. 125-8