Surveillance des épidémies d'infections respiratoires aiguës et de gastro-entérites aiguës dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes des Pays de la Loire, 2010-2013

Publié le 1 Janvier 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Un dispositif de surveillance des cas groupés d'infections respiratoires aiguës (IRA) et des gastro-entérites aiguës (GEA) survenant dans les Établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a été mis en place dans la région des Pays de la Loire en 2010. Les deux premières saisons de surveillance ont permis d'améliorer des outils opérationnels de surveillance et de gestion dans la région, en s'appuyant sur deux évaluations réalisées en 2011 et 2012 auprès des Ehpad et des structures partenaires. Les résultats de la troisième saison de surveillance 2012-2013 ont confirmé la bonne appropriation du dispositif par les Ehpad et son impact positif sur les pratiques mises en oeuvre pour la gestion de ces épisodes. Entre 2010 et 2013, 824 foyers de cas groupés, responsables de près de 15 000 cas, ont fait l'objet d'un signalement : 401 foyers d'IRA et 423 foyers de GEA. Près des deux-tiers des Ehpad de la région ont effectué au moins un signalement au cours des trois saisons. Le taux d'exhaustivité des signalements a été estimé à 81 %, à la fois pour les IRA et les GEA. L'analyse a permis de dégager trois types d'indicateurs complémentaires portant sur les caractéristiques intrinsèques des épidémies, la culture de signalement et la gestion des épisodes dans les Ehpad. Des pistes de travaux méthodologiques complémentaires sur ces données ont été proposées (exploitation des courbes épidémiques, estimation de l'efficacité vaccinale contre la grippe, suspicion d'une origine alimentaire plutôt qu'une transmission interhumaine dans les épisodes de GEA). (R.A.)

Auteur : Chiron E, Barataud D, Hubert B
Année de publication : 2014
Pages : 78 p.