Bilan du SACS 2005. Région des Pays de la Loire

Publié le 1 Janvier 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

Suite aux conséquences de la canicule exceptionnelle de 2003, le Plan national canicule (PNC) a été élaboré en 2004. Réactualisé en juin 2005, ce plan définit un système d'alerte et de surveillance et un volet de prise en charge des épisodes de canicule, avec les actions à mettre en oeuvre en cas d'épisode caniculaire. La mise en oeuvre du dispositif d'alerte et de surveillance, nommé Système d'Alerte Canicule et Santé (Sacs) a été dévolue à l'Institut de veille sanitaire (InVS). Le système d'alerte a été conçu pour permettre d'alerter les autorités publiques avec trois jours d'anticipation de la survenue possible d'un phénomène épidémique de grande ampleur en rapport avec une vague de chaleur. La surveillance repose sur deux types d'indicateurs, des indicateurs biométéorologiques (IBM) d'une part, des indicateurs sanitaires, les indicateurs de mortalité et de morbidité (IMM) d'autre part. Les IMM sont recueillis en région par la Cellule interrégionale d'épidémiologie (Cire) auprès de différents partenaires locaux, sources de données. Le PNC 2005 instaure un recueil continu de ces IMM tout au long de la période de surveillance, contrairement au PNC 2004, qui définissait un recueil des IMM en phase d'alerte. Ainsi en 2004, pour la région des Pays de la Loire, la mise en oeuvre du Sacs a fait l'objet d'un test sur une semaine uniquement, à la fin du mois de juin, et l'année 2005 marque la mise en oeuvre effective du Sacs. Suite au retour d'expérience de la saison du Sacs 2004, les seuils des IBM ont également fait l'objet d'une révision. L'objet de ce rapport est de présenter dans un premier temps les principes de la surveillance, l'organisation régionale adoptée, la méthodologie retenue et enfin les résultats de la surveillance. (introduction)

Auteur : Mitak S
Année de publication : 2005
Pages : 65 p.