Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 4 juillet 2017.

Publié le 6 Juillet 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

Les méningites à entérovirus connaissent un démarrage précoce et important depuis un mois environ (services d'urgence, SOS Médecins et laboratoires de virologie des CHU). Un point national sur ces infections est accessible sur le lien ci-dessous. Aucun cas de formes neurologiques graves liées aux EV-A71 ou EV-D-68 n'a été rapporté à ce jour en France.http://invs.santepubliquefrance.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-preventionvaccinale/Poliomyelite/Points-de-situation/Point-sur-les-infections-a-enterovirus-au-20-juin-2017

La France observe depuis 2015, une augmentation de l'incidence des infections invasives à méningocoque de sérogroupe W avec une létalité élevée parmi les cas, en lien avec l'expansion d'un nouveau variant. Avec 4 cas survenus depuis 11 mois, la région Pays de la Loire reste encore moins concernée en comparaison avec d'autres régions. Cette situation incite à la vigilance et rappelle l'intérêt de l'envoi de chaque souche de méningocoque au Centre national de référence pour génotypage.

Année de publication : 06/07/2017