Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 30 mai 2017.

Publié le 30 Mai 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

La période de températures estivales de fin de semaine dernière a eu plusieurs conséquences :- Augmentation des consultations pour piqûres d'insectes (SOS Médecins Nantes) depuis le jeudi 25 mai. Ce phénomène est liée à un développement précoce d'Aedes caspius dans l'estuaire de la Loire, suivi d'une migration vers Nantes favorisée par les vents d'ouest, puis d'une exposition en plein air de la population pendant un grand week-end ensoleillé. Ces épidémies de piqûres de moustique sont plus habituellement observées à la fin du mois d'août dans l'agglomération nantaise. - Augmentation des consultations SOS Médecins et des passages aux urgences pour hyperthermie par coup de chaleur, particulièrement le samedi 27 mai avec des températures> 30°C.- Augmentation brutale des consultations pour crises d'asthme par SOS Médecins le dimanche 28 mai, suite à la survenue d'orages et de fortes pluies en cette période d'émission de pollen de graminées (tout particulièrement le ray-grass). Ce phénomène a déjà été observé en juin 2013 à Nantes.

Les informations sur les risques polliniques sont disponibles sur les sites des Pollinariums sentinelles (Nantes, Saint-Nazaire, Angers et Laval) (http://www.airpl.org/Pollens/pollinariums-sentinelles) et du réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) (http://www.pollens.fr/docs/vigilance.html).

Année de publication : 30/05/2017