Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 13 juin 2017.

Publié le 13 Juin 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

Début d'augmentation des méningites à entérovirus aux CHU de Nantes et d'Angers. Un point plus détaillé sur les infections à entérovirus, en règle peu sévères, sera fait la semaine prochaine.La France observe depuis 2015, une augmentation de l'incidence des infections invasives à méningocoque de sérogroupe W avec une létalité élevée parmi les cas, en lien avec l'expansion d'un nouveau variant. Avec 4 cas survenus depuis 10 mois, la région Pays de la Loire reste encore moins concernée en comparaison avec d'autres régions. Cette situation incite à la vigilance et rappelle l'intérêt de l'envoi de chaque souche de méningocoque au Centre national de référence pour génotypage.Nouvelle augmentation des consultations pour piqûres d'insectes (SOS Médecins Nantes) depuis ce week-end. Ce phénomène fait suite à la récente marée à forts coefficients (week-end de l'Ascension), responsable d'une éclosion d'oeufs de moustique Aedes caspius dans l'estuaire de la Loire. Ces phénomènes réguliers de nuisance ont été décrits dans le BEH suivant: http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2014/21-22/2014_21-22_2.html. A la lumière des observations antérieures, cet épisode devrait se terminer rapidement en moins d'une semaine.L'importance des réactions inflammatoires, mais sans gravité, est fréquemment une source d'inquiétude pour les parents de jeunes enfants.SOS médecins constate également une augmentation des consultations pour ablation de tiques. La prévention de ces piqûres et la vigilance sur l'apparition de signes de maladie de Lyme sont détaillées dans une brochure disponible à l'adresse suivante : http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1712.pdf

Année de publication : 13/06/2017