Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 13 décembre 2016.

Publié le 16 December 2016
Mis à jour le 20 juin 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

Confirmation de l'épidémie de bronchiolite dans la région par tous les systèmes de surveillance (SOS Médecins, urgences pédiatriques et laboratoires de virologie des CHU de Nantes et d'Angers). L'épidémie est beaucoup plus modérée que les années précédentes et a eu un démarrage plus tardif à Nantes (décalage de 2 semaines) qu'à Angers.

Les indicateurs d'activité grippale sont caractéristiques d'une période pré-épidémique : augmentation des syndromes grippaux avec un dépassement du seuil pour les consultations SOS Médecins. Deux premiers cas de grippe sévère ont été signalés dans la région par les services de réanimation. Les laboratoires de virologie des deux CHU ont identifié une augmentation des isolements de virus grippal de type A. Le sous-typage au niveau national montre une prédominance de virus A(H3N2). Ce sous-type touche principalement les personnes âgées. Cinq nouveaux foyers épidémiques d'IRA (infections respiratoires aiguës) ont été signalés depuis une semaine dans les Ehpad de la région.La situation épidémiologique actuelle témoigne d'un probable phénomène d'interférence virale entre le virus grippal A(H3N2) qui devrait prochainement supplanter le virus respiratoire syncytial (VRS). Les vacances de Noël pourraient être une période de transition avec combinaison des 2 épidémies.

Niveau toujours élevé des consultations SOS Médecins pour gastro-entérite. Cette épidémie affecte peu les services d'urgences hospitalières pédiatriques, en faveur d'une circulation de norovirus.

Année de publication : 16/12/2016