Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 6 octobre 2015.

Publié le 9 Octobre 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

  • Persistance des consultations pour rhinopharyngite par SOS médecins depuis la rentrée scolaire.Début d'augmentation des passages aux urgences toutes causes des enfants de moins de 1 an, surtout au CHU de Nantes. Les consultations et passages aux urgences pour crise d'asthme observés chez les enfants continuent de diminuer. En termes de circulation virale, une circulation active de rhinovirus est rapportée par le laboratoire du CHU de Nantes.
  • Légère augmentation des passages aux urgences au CHU de Nantes et des visites SOS Médecins pour bronchiolite en semaine 40 (mais restant en dessous des seuils). Absence d'augmentation du virus respiratoire syncytial (VRS, principal responsable des épidémies de bronchiolite).
  • Les signalements d'intoxications liées à l'ingestion de champignons, enregistrés par le Centre antipoison et de toxicovigilance d'Angers, font état de 63 cas dans la région depuis début juillet, dont 17 au cours de la semaine dernière. Les 63 cas signalés dans la région représentent 9 % des 721 cas signalés en France pendant cette période.

Année de publication : 09/10/2015