Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 25 mars 2015.

Publié le 30 Mars 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

  • Après 12 semaines d'évolution, l'épidémie de grippe touche à sa fin. L'activité de SOS médecins a plongé sous le seuil épidémique. Les isolements de virus grippaux sont devenus plus rares avec une majorité de sérotype B (80% des 16 isolements par les laboratoires de virologie).
  • Le nombre de cas de grippe sévère hospitalisés en réanimation (136 cas) a été très important, près du double de celui observé au cours des années précédentes, entrainant une saturation de capacité de plusieurs services de réanimation. Ce nombre est en forte diminution depuis 3 semaines.
  • 206 foyers de cas groupés d'infections respiratoires aiguës (IRA) et 88 foyers de gastro-entérites aiguës (GEA) ont été signalés depuis le 1er septembre 2014. Le nombre de nouveaux foyers d'IRA est devenu très faible depuis 3 semaines.
  • Les passages aux urgences des personnes âgées de 75 ans ou plus sont repassés en-dessous des seuils d'alerte. Seul le CHU d'Angers observe un nombre de passages supérieur au seuil. La mortalité chez les personnes âgées de plus de 85 ans est revenue à la normale.
  • Quatrième semaine d'augmentation des gastro-entérites. Cette augmentation est marquée chez les enfants de moins de 5 ans (passages aux urgences pédiatriques du CHU de Nantes et SOS médecins), en faveur d'une épidémie d'infections à rotavirus. Ce virus peut être également responsable d'épidémies en Ehpad avec une prédominance de diarrhée (contrairement au norovirus qui entraine principalement des vomissements).

Année de publication : 30/03/2015