Troubles musculo-squelettiques en France : données du réseau pilote de surveillance épidémiologique dans les entreprises des Pays de la Loire en 2002 et 2003

Publié le 1 Juin 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le réseau pilote de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques (TMS) dans la région des Pays de la Loire mis en place par l'Institut de veille sanitaire en 2002 fournit des données inédites sur la prévalence des TMS et de leurs facteurs de risque dans la population salariée. En 2002 et 2003, un réseau sentinelle de 80 médecins du travail volontaires a permis d'inclure par tirage au sort 2 685 salariés représentatifs des salariés de la région. Les six principaux TMS des membres supérieurs sont diagnostiqués cliniquement par les médecins du travail, selon un protocole clinique rigoureux (consensus européen Saltsa). L'évaluation de l'exposition professionnelle s'effectue à l'aide d'un auto-questionnaire portant sur les facteurs biomécaniques et psychosociaux de risque de TMS. La forte prévalence des TMS conjuguée à des contraintes biomécaniques et psychosociales importantes souligne la nécessité d'une approche globale de la prévention des TMS dans les entreprises pour réduire l'exposition au risque et assurer le maintien et/ou le retour au travail des salariés souffrant de TMS. (R.A.)

Auteur : Roquelaure Y, Ha C, Leclerc A, Touranchet A, Mariot C, Imbernon E, Goldberg M
Santé société et solidarité, 2006, p. 35-43