Surveillance de la dengue à Mayotte. Point au 12 juillet 2019.

Publié le 12 Juillet 2019
Mis à jour le 19 juillet 2019

Points clés

  • Depuis le 30/03/2019, 56 cas de dengue ont été signalés à la Cellule de Veille, d’alerte et de gestion sanitaire (CVAGS) de l’ARS océan Indien. Parmi ces cas, seuls 8 cas étaient en lien avec un voyage hors du département de Mayotte
  • Ainsi, entre le 20/05 et le 12/07, ce sont 41 cas de dengue confirmés par le laboratoire du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) qui sont acquis localement (=cas autochtones). Cinq cas sont en cours d’investigation et deux ont une origine de contamination douteuse
  • Près de 80% des cas autochtones sont localisés dans la commune de Mamoudzou (32/41)
  • Au sein de la commune de Mamoudzou, les villages de Cavani, M’Tsaperé et Doujani sont les plus touchés : ils concentrent 73% des cas autochtones (30/41)
  • Les autres cas autochtones sont localisés un peu par tout sur le territoire (Nord, Sud et centre de l’île): Dzaoudzi, Koungou, Mtsamboro, Sada, Bandrélé, Boueni et Tsingoni.
  • Le sérotype DENV1 est prédominant
  • Dans ce contexte, le recours aux soins est recommandé dès les premiers signes pour permettre un diagnostic précoce de la dengue et faciliter l’intervention rapide du service de lutte anti-vectorielle de l’ARS autour des cas afin de limiter la diffusion de la dengue à tout le département
  • La mobilisation de la communauté et des principaux acteurs dans la lutte contre les moustiques, vecteurs de la maladie est essentielle