Orientation au diagnostic de leptospirose dans un contexte d'épidémie de dengue à La Réunion, Février 2019

Publié le 25 Mars 2019
Mis à jour le 30 juillet 2019

Dans un contexte d'épidémie d'arbovirose, dépister une leptospirose après une exposition à risque est une priorité.

En effet, les symptômes peuvent être confondus avec ceux d'autres maladies infectieuses, comme la dengue. Tout retard dans le diagnostic et la prise en charge peut s'avérer dangereux. En 2006, une surmortalité transitoire de la leptospirose a été décrite (6 fois plus élevée qu'habituellement) lors de l'épidémie de chikungunya. Elle est possiblement liée à une confusion dans le diagnostic initial (clinique proche), un retard dans la mise en route de l'antibiothérapie, et éventuellement une plus grande pathogénicité ou co-infection leptospirose/chikungunya.

Afin de proposer une aide à l'orientation au diagnostic de la leptospirose dans ce contexte, un outil identifiant les spécificités cliniques, biologiques et épidémiologiques de la leptospirose et de la dengue, réalisés à la Réunion avec les infectiologues et biologistes hospitaliers, la CVAGS, le CNR des leptospires et Santé publique France est disponible  :

  • Une version longue (téléchargeable ci-dessus) regroupant l'essentiel des informations utiles ;
  • Une version courte pour une utilisation de type " mémo " en consultation (à imprimer en format paysage)