Bulletin de santé publique vaccination à La Réunion. Mai 2019.

Publié le 27 Mai 2019
Mis à jour le 7 juillet 2019

Points clés

Le recours à la vaccination augmente chez les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018 auxquels s'applique l'extension de l'obligation vaccinale. Pour quantifier l'impact de l'obligation vaccinale, les couvertures vaccinales à 7 mois des nourrissons nés entre janvier et mai 2018 ont été comparées avec celles des nourrissons nés entre janvier et mai 2017, pour les vaccinations contre la coqueluche, Haemophilus influenzae de type b, l'hépatite B, le pneumocoque et le méningocoque C. A la Réunion, les gains sont de : + 36,4 points de couverture vaccinale pour la première dose du vaccin contre le Méningocoque C (couverture vaccinale en 2018 : 75,7% ; 2017 : 39,3%) + 1,9 points pour l'utilisation du vaccin hexavalent incluant le vaccin contre l'hépatite B pour les nourrissons vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (pourcentage d'utilisation en 2018 : 99,4% ; 2017 : 97,5%)+ 2 points de couverture vaccinale pour la première dose du vaccin contre le Pneumocoque (couverture vaccinale en 2018 : 99,6% ; celle de 2017 : 97,6%) ; malgré cela, la CV " 3 doses " reste stable en 2017 à La Réunion et inférieure à l'objectif de 95%.

Les couverture vaccinales augmentent aussi chez les enfants nés avant l'entrée en application de la loi+ 41,6 points pour la couverture vaccinale pour le méningocoque C chez les nourrissons de 7 mois de la cohorte 2018 (56,1%) comparé à ceux de la cohorte 2017 (14,5%).

La CV " méningocoque C 2 doses " chez les enfants de 2 ans à La Réunion est insuffisante (67%) et une des plus faible en France.

La CV " ROR 2 doses " est stable en 2018 et insuffisante pour empêcher la circulation du virus (< 95%).

La CV contre le HPV, très faible (8,1% pour 2 doses) en 2018, n'évolue pas par rapport à 2017.