Situation de la leptospirose à Mayotte. Point épidémiologique au 6 avril 2016.

Publié le 8 Avril 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Synthèse

Au premier trimestre 2016, le nombre de cas est très supérieur au nombre rapporté habituellement en cette période. Les activités agricoles et/ou les activités aquatiques de loisir ou domestiques, sont responsables de la majorité des cas avec la marche en savate ou pieds nus. On retrouve une activité agricole chez 71 % des patients, le plus souvent sans gants ni bottes. L'importante recrudescence saisonnière est due pour partie à l'augmentation de la pluviométrie mais aussi à l'accumulation de déchets dans leur entourage rapporté par 65% des cas qui favorise la prolifération des rats présents autour de 92% des cas. La faible application des mesures de protection individuelle dans ce contexte est aussi un élément favorisant. La moitié des cas surviennent ainsi chez des professions à risque.

Année de publication : 08/04/2016