Situation de l’hépatite A à Mayotte. Point épidémiologique au 28 avril 2013.

Publié le 15 Mai 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

L'hépatite A est une maladie à déclaration obligatoire (présence d'IgM anti-VHA dans le sérum) qui doit être signalée immédiatement par tout moyen approprié au médecin de l'ARS. En France, cette surveillance a été mise en place en 2005, et plus récemment à Mayotte en 2009. En raison du risque de diffusion, de la gravité potentiellement plus importante chez les adultes et de l'existence de mesures de contrôle de nature collective, l'hépatite A doit faire l'objet d'une surveillance départementale dont les objectifs sont de détecter les cas afin de prendre les mesures de contrôle adaptées, d'estimer l'incidence et les tendances ainsi que décrire les facteurs de risque et leurs évolutions.En 2011, en France métropolitaine, le taux d'incidence annuel des cas déclarés était de 1,6/100000 habitants. Parmi eux 35 % appartenaient à un épisode de cas groupés ayant fait l'objet d'investigations approfondies. En 2011, les DOM représentaient moins de 11 % du total des cas métropolitains recensés, dont plus de 70 % concernaient Mayotte.