Surveillance épidémiologique du paludisme à Mayotte, bilan 2011. Point épidémiologique au 13 janvier 2012.

Publié le 13 Janvier 2012
Mis à jour le 20 juin 2019

A Mayotte, la surveillance du paludisme repose sur la déclaration des cas par le laboratoire du CHM, les médecins et le pôle Santé Publique du CHM à la plateforme de veille sanitaire de l'Agence de Santé océan Indien (ARS-OI), délégation de Mayotte. Chaque déclaration fait l'objet d'une investigation épidémiologique par le service de la lutte antivectorielle (LAV). L'analyse des données et la retro-information sont assurées par la Cire océan Indien.

Année de publication : 13/01/2012