Chikungunya dans l'Océan Indien : connaissances acquises sur le virus au décours de l'épidémie 2005-2006. Numéro thématique. Qu'avons-nous appris de l'épidémie de chikungunya dans l'Océan Indien en 2005-2006 ?

Publié le 21 Octobre 2008
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le virus Chikungunya (CHIKV) a été responsable, entre 2005 et 2007, d'épidémies majeures qui ont touché les îles de l'Océan Indien (OI) et le sous-continent Indien. Des analyses moléculaires ont démontré que ces épidémies ont été causées par un virus d'origine africaine. Une mutation dans le gène codant pour la protéine virale d'enveloppe E1, sélectionnée pendant l'épidémie réunionnaise et expérimentalement associée avec une plus grande infectivité chez Aedes (Ae.) albopictus, a probablement facilité la transmission du virus par ce vecteur, expliquant, au moins en partie, l'ampleur de l'épidémie. Cette mutation a été sélectionnée indépendamment en Inde du Sud et au cours d'autres épidémies où Ae. albopictus était le moustique vecteur principal. Pour la première fois, la transmission verticale du CHIKV a été démontrée au cours de l'épidémie réunionnaise et a été observée essentiellement en per-partum. L'émergence récente et la transmission épidémique du CHIKV en Italie pose la question de l'extension du CHIKV à d'autres pays européens et souligne la nécessité de renforcer les surveillances entomologique et humaine. (R.A.)

Auteur : Schuffenecker I, Zeller H, Brisse S, Grandadam M, Tolou H, Failloux AB, Couderc T, Lecuit M, Michault A
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 38-39-40, p. 357-60