Situation épidémiologique du paludisme à Mayotte, France en 2005 et 2006.

Publié le 4 December 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - L'objectif de cette étude est de décrire la tendance de l'évolution épidémiologique du paludisme à Mayotte, à partir des données acquises entre janvier 2005 et décembre 2006 et au regard des études antérieures. Méthode - La surveillance a reposé sur le signalement par les médecins des cas de paludisme répondant à une définition clinique et présentant un test Optimal® positif, et sur le recueil des données d'hospitalisations et de décès imputables à un accès palustre. Résultats - Sur la période de l'étude, 996 cas ont été rapportés, ce qui représentait une incidence annuelle de 3,1 pour 1000. La classe d'âge des 15-24 ans chez les hommes était la plus touchée (7,4 pour 1000). La commune de Bandraboua présentait le taux d'incidence le plus élevé avec plus de 31 pour 1000. Parmi ces 996 cas, 185 étaient importés (19 %), essentiellement en provenance des autres îles de l'archipel des Comores, 111 cas ont été hospitalisés (11 %) et 1 décès par neuro-paludisme est survenu. Discussion - Le paludisme reste un problème de santé publique à Mayotte, bien que l'on observe une diminution globale du taux d'incidence annuelle au cours de ces dernières années. La surveillance épidémiologique et la pression de la lutte antivectorielle doivent être encore renforcées dans le contexte d'une nécessaire collaboration avec les pays voisins. (R.A.)

Auteur : Solet JL, Balleydier E, Quatresous I, Sanquer MA, Gabrie P, Elissa N, Achirafi A, Pierre V
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 48-49, p. 407-9