Investigation de cas groupés de grippe A (H1N1) 2009 au collège de Quint-Fonsegrives, Haute-Garonne. Juin 2009

Publié le 1 Février 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

En juin 2009, le premier épisode de cas groupés de grippe A (H1N1) 2009 en France, sans notion de voyage, a été signalé dans une classe de 6ème dans la périphérie de Toulouse. Une étude de cohorte rétrospective a été menée par questionnaires standardisés et rélèvements virologiques (nasopharyngés) parmi les élèves et 8 adultes intervenant dans la classe, afin de décrire l'épidémie et analyser la sensibilité de la définition clinique d'un cas possible de grippe A (H1N1) 2009. Un cas possible était défini comme tout élève ou intervenant de la classe ayant au moins un signe général (fièvre, asthénie ou courbatures) et au moins un signe respiratoire (toux, dyspnée) depuis le 1er juin 2009. Un cas confirmé était une personne avec une PCR positive pour la grippe A (H1N1) 2009. Une recherche active de cas a été menée parmi les contacts étroits des élèves et professionnels de la classe. Entre le 10 et le 14 juin, 18 des 30 élèves répondaient à la définition de cas possible (taux d'attaque de 60 %), 15 à celle de cas confirmé dont 20 % étaient asymptomatiques (3/15). Aucune chaîne de transmission n'a été identifiée. En considérant la PCR comme la référence, la sensibilité de la définition clinique d'un cas possible était de 47 % et sa spécificité de 80 % chez les élèves. La sensibilité était de 80 % en ajoutant céphalées et rhinorrhée à la définition de cas. Cette investigation a permis de mettre en évidence une proportion non négligeable de cas asymptomatiques et la faible sensibilité de la définition de cas parmi les enfants, peu connues à cette période. Cette épidémie sans notion de voyage a été un évènement marquant en France. Elle a contribué à faire évoluer la surveillance de l'épidémie de grippe A (H1N1) 2009 du suivi des cas importés vers une surveillance populationnelle. (R.A.)

Auteur : Guinard A, Grout L
Année de publication : 2010
Pages : 22 p.