Intoxications aiguës au monoxyde de carbone. Région Languedoc-Roussillon. Bilan de la morbidité hospitalière (1997-2005) et de la mortalité (1997-2002)

Publié le 1 December 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le nouveau système national de surveillance permet de recenser annuellement, à partir du 1er janvier 2005, les cas d'intoxications au monoxyde de carbone (CO). L'analyse des données de morbidité hospitalière (1997-2005) du programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) et de mortalité (1997-2002) du Cépi-DC (Inserm) a été effectuée par la Cellule interrégionale d'épidémiologie (Cire) du Languedoc-Roussillon. Les objectifs étaient d'établir un bilan régional des données sanitaires existantes et de disposer de tendances antérieures à 2005. Les résultats montrent que l'incidence annuelle régionale de séjours hospitaliers pour cause d'intoxication au CO est en moyenne égale à 6,3 hospitalisations pour 100 000 habitants. Près des trois-quarts des intoxications au CO interviennent en hiver (73 %). Le sex-ratio H/F est de 1,1 et la classe d'âge significativement la plus touchée est celle des 0-14 ans. En moyenne, 13 % des personnes ont été admises en caisson hyperbare. Par ailleurs, les taux annuels de mortalité, toutes origines de l'intoxication confondues, sont de 0,8 décès pour 100 000 habitants dans l'ensemble de la région. Les décès sont répartis de façon équivalente entre les différentes causes de l'intoxication (accident, incendie, suicide). Cette étude permet d'obtenir des informations susceptibles de décrire des tendances régionales avant la mise en oeuvre du nouveau dispositif de surveillance des intoxications au CO. La prévention primaire des intoxications au CO comprend des campagnes de communication du grand public avant et pendant la période hivernale, et une sensibilisation des professionnels de santé afin d'améliorer les signalements. La surveillance épidémiologique fournira des informations permettant d'adapter, si nécessaire, les messages de prévention. (R.A.)

Auteur : Ricoux C
Année de publication : 2007
Pages : 30 p.