COVID-19 : point épidémiologique en Occitanie du 30 juillet 2020

Publié le 30 Juillet 2020
Mis à jour le 30 juillet 2020

Résumé

Ce point épidémiologique se concentre sur les données de surveillance virologique et les signalements de clusters (ou foyers de transmission), notamment ceux en Ehpad.
L’ensemble des indicateurs surveillés par Santé publique France sont détaillés dans le dossier pédagogique sur la surveillance épidémiologique du COVID-19 adaptée aux enjeux de la stratégie nationale de sortie de confinement publié le 18 juin par Santé publique France.
Il est basé sur une analyse des données jusqu’au 29 juillet 2020 et complète l’analyse faite au niveau national.

Quel est le point de la situation en Occitanie ?

Les indicateurs de surveillance syndromique étaient globalement stables sur la semaine écoulée au niveau régionale et dans les départements. Les données de virologie (SI-DEP) montrent que la circulation virale au niveau régional est stable avec des variations départementales. On note en particulier une augmentation récente du nombre de nouveaux cas confirmés en Haute-Garonne qui touche principalement les 20-30 ans dans la zone de Toulouse sans lien avec les clusters identifiés. Compte tenu de ces éléments, le niveau de risque de la Haute-Garonne est passé de faible à modéré (cf carte de vulnérabilité sur le site de Santé publique France). Une augmentation de la circulation virale dans le département du Gard est également observée, principalement en lien avec un cluster signalé.

Quelles sont les implications de santé publique dans la région ?

L’augmentation de la circulation virale dans certains départements de la région, non systématiquement liée à des clusters signalés, incite au renforcement de l’application des mesures préventives (mesures barrières, distanciation physique) et au dépistage afin de limiter la survenue ou le maintien de chaines de transmission, en particulier dans les zones de plus forte circulation virale. Il serait nécessaire d’intensifier la sensibilisation et la stratégie « tester-tracer-isoler ». Chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 doit consulter un médecin, réaliser un test diagnostique le plus tôt possible et respecter les mesures d’isolement.
Par ailleurs, il est important que les personnes symptomatiques ou contact d'un cas confirmé soient incitées à réaliser un test de dépistage au moindre doute et sans délai afin de mettre en oeuvre au plus tôt l’isolement des personnes infectées, d’identifier et isoler les contacts de ces cas via le dispositif de dépistage, traçage et d’isolement mis en place par les professionnels de santé, l’Assurance Maladie et les ARS.
Dans ce contexte, la détection précoce des clusters représente un enjeu majeur dans la maitrise de la diffusion du virus car leur prise en charge rapide permet de rompre le plus tôt possible les chaines de transmission entre les individus et éviter ainsi le démarrage d’une nouvelle vague épidémique.
Tout cluster de COVID-19 (défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non) doit être signalé sans délai au point focal de l’Agence régionale de santé Occitanie : ars31-alerte@ars.sante.fr.

Afin de guider les investigations des clusters, un guide méthodologique a été publié sur le site de Santé publique France.