Surveillance des arboviroses en Occitanie. Bilan de la saison 2016 et lancement de la surveillance 2017.

Publié le 30 Mai 2017
Mis à jour le 15 juillet 2019

Points clés

En Occitanie, du 1er mai au 30 novembre 2016, 288 cas suspects ont été signalés dans les 8 départements sous surveillance renforcée (11, 30, 31, 34, 46, 66, 81, 82) :

  • - aucun cas autochtone n'a été confirmé
  • - 142 cas importés (=de retour de zone de circulation virale) ont été confirmés : 106 cas de Zika, 30 de dengue, 5 de chikungunya et 1 cas de flavivirus, 92% des cas confirmés importés étaient virémiques en département de niveau 1 (88% en national), ce qui a donné lieu à des traitements de lutte anti-vectorielle autour de 55 cas. Le délai médian entre la date de début des signes et le signalement à l'ARS était de 5 jours pour le dispositif accéléré contre 12 jours pour le " rattrapage " laboratoires. La précocité du signalement permettait de réduire d'environ 7 jours la mise en oeuvre des mesures de lutte anti-vectorielle afin d'éviter la survenue de foyers autochtones.

Au niveau national, du 1er mai au 30 novembre 2016 :

  • - Aucun cas de transmission vectorielle autochtone
  • - 3 cas d'infection à virus Zika par transmission sexuelle ont été confirmés
  • - 450 cas importés de Zika, 167 de dengue, 1 co-infection Dengue/Zika, 9 cas importés de flavivirus et 18 cas de chikungunya ont été confirmés