Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 29 octobre 2015.

Publié le 30 Octobre 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Surveillance des cas graves de grippe en réanimation pour la saison 2015-2016En métropole l'hiver dernier, l'épidémie grippale dans la communauté a démarré mi-janvier et s'est poursuivie pendant 9 semaines, marquée par la circulation majoritaire de virus grippaux A(H3N2) dont une partie n'était pas bien couverte par le vaccin. L'épidémie a été caractérisée par un impact important notamment sur les personnes âgées et l'excès de mortalité toutes causes estimé pendant la période épidémique était de 18 300 décès (dont la part attribuable à la grippe n'est à ce jour pas déterminée).Le nombre de cas graves de grippe au niveau national (1 609 cas) a été le plus important jamais observé depuis 2009 et près de la moitié d'entre eux étaient âgés de 65 ans et plus. Les cas graves ont principalement été infectés par le virus A (83 %). En Midi-Pyrénées, le nombre de cas graves de grippe signalés a également été le plus important depuis la mise en place de cette surveillance en 2009 (83 cas graves).Il parait donc important pour l'InVS de redémarrer la surveillance des cas graves de grippe en réanimation (adulte et pédiatrique) pour la saison 2015-16 en semaine 45 (2 novembre).En pratique, la démarche est identique à l'année dernière. Il faut signaler tous les cas de grippe probables (jugement du médecin hospitalier) ou confirmés qui seraient admis dans votre service de réanimation selon la définition de cas suivante :Patient hospitalisé dans un service de réanimation et présentant :- un diagnostic de grippe confirmé biologiquement.- une forme clinique grave sans autre étiologie identifiée, dont le tableau clinique et l'anamnèse évoquent le diagnostic de grippe même si la confirmation biologique ne peut être obtenue (cas probable).

Année de publication : 30/10/2015