Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 18 juin 2015.

Publié le 19 Juin 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Infection au MerCoV : évolution de l'épisode de cas groupés en Corée du SudLe 20 mai 2015, la Corée du Sud avait notifié à l'OMS le 1er cas de MersCoV (coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) diagnostiqué sur son territoire. Ce patient avait voyagé dans la péninsule arabique du 18 avril au 4 mai, a présenté les premiers signes cliniques le 11 mai et a été diagnostiqué le 20 mai 2015. Il a fréquenté au moins trois établissements de santé. Au 1er juin, suite à ce cas index, 14 autres cas avaient été confirmés et notifiés à l'OMS par les autorités coréennes dont 1 cas exporté en Chine.Au 16 juin 2015, 162 cas ont été confirmés dont 19 décès par les autorités sanitaires de la Corée du Sud (dont un cas exporté en Chine). Tous les cas ont un lien épidémiologique direct ou indirect avec le cas index et sont tous liés à une structure de soin. L'âge médian des cas est de 56 ans (16-87 ans) et la majorité des cas sont des hommes (60%). 14 cas ont été confirmés chez des professionnels de santé. C'est le cluster le plus important rapporté en dehors de la péninsule arabique (consulter le BHI).Le 13 juin 2015, des recommandations ont été émises en matière de prévention et de contrôle de cette épidémie suite à une mission d'évaluation menée conjointement entre l'OMS et le ministère de la santé. (consulter les recommandations).Au vu de la situation épidémiologique en Corée du Sud, l'InVS a modifié le 11 juin dernier la définition de cas nationale en incluant comme cas possible " toute personne ayant travaillé ou fréquenté un établissement de santé en Corée du Sud et qui au cours des 14 derniers jours suivant le dernier contact avec cet établissement a présenté des signes d'une infection respiratoire aigüe quelque que soit sa gravité. (Consulter la nouvelle définition de cas)

Année de publication : 19/06/2015