Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 10 avril 2015.

Publié le 13 Avril 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Fin de l'épidémie de grippeAu niveau national, tous les indicateurs reviennent à des valeurs de base. En médecine libérale, d'après le réseau unique, le taux d'incidence des syndromes grippaux était de 61 cas pour 100 000 habitants, en diminution par rapport aux dernières semaines. Les interventions de SOS Médecin pour grippe/syndrome grippal étaient en baisse avec des effectifs de nouveau proches de ceux des deux années précédentes. En milieu hospitalier, l'activité aux urgences pour grippe était en baisse en semaine 14 avec des valeurs redevenues identiques à 2013 et 2014.Depuis le début de la surveillance, la majorité des virus grippaux identifiés sont de type A(H3N2) (55%). En service de réanimation, 1540 cas graves ont été notifiés depuis le 1er novembre 2014. La majorité de ces personnes avaient un facteur de risque de grippe compliquée et la létalité est de 15% (232 décès).En semaine 14, la mortalité toutes causes retourne dans des valeurs proches des valeurs attendues aussi bien tous âges confondus que par classe d'âges. Depuis le début de l'épidémie en semaine 3, la mortalité hivernale est supérieur de 17% à la mortalité attendue calculée sur les 8 années précédentes, soit un excès estimé à 12700 décès.En midi-pyrénées, les indicateurs continuent leur diminution ou restent stables. Le nombre de consultations pour grippe/syndrome grippal auprès des Médecins de SOS Médecin continue à baisser en semaine 14. En milieu hospitalier, le nombre de passages aux urgences pour grippe est resté stable au cours de la semaine passée. Depuis le début de la surveillance, 83 cas graves de grippe ont été signalés à l'InVS (Cire Midi-Pyrénées).

Année de publication : 13/04/2015