Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 22 janvier 2015.

Publié le 26 Janvier 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés

  • Grippe : en région Languedoc-Roussillon, on note une forte augmentation du recours aux associations SOS Médecins et aux urgences concernant les syndromes grippaux, les effectifs actuellement observés étant similaires à ceux des 2 saisons épidémiques précédentes pour ces 2 sources de données. La même tendance est retrouvée au niveau national et le réseau Sentinelles de l'Inserm confirme ces observations, le taux d'incidence des consultations en médecine de ville pour syndrome grippal dépassant le seuil épidémique national.
  • Bronchiolite : le recours aux urgences, stable mais à un niveau encore élevé, indique que l'épidémie n'est pas encore terminée en région Languedoc-Roussillon. Cependant, on observe une diminution nette du taux d'hospitalisation. Au niveau national, la décrue épidémique se poursuit, que l'on considère les données de médecine d'urgences ou de ville.
  • Gastro-entérite : le recours aux urgences en région LR est important et supérieur à ce qui était observé au cours des 2 années précédentes à semaines équivalentes. En ville, les données SOS Médecins comme celles du réseau Sentinelles montrent plutôt une tendance à la baisse, même si le taux d'incidence n'est pas redescendu au-dessous du seuil épidémique. Le nombre d'épisodes de GEA en Ehpad est aussi plus important que la saison dernière.
  • Pneumopathie : nette tendance à la diminution des diagnostics de pneumopathie effectués aux urgences, les chiffres observés restant supérieurs à ceux des 2 années précédentes à semaines équivalentes.

Année de publication : 26/01/2015