Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 13 août 2015.

Publié le 18 Août 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés

  • Maladies vectorielles : 108 signalements de cas suspects de chikungunya et/ou dengue ont été reçus depuis le 1er mai 2015. Quatre cas importés de dengue et un cas importé de chikungunya ont été confirmés (tous acquis au cours d'un voyage en zone d'endémie). Pour cette saison, aucun cas autochtone n'a été diagnostiqué à ce jour dans la région.
  • Activité hospitalière et médicale en région : après une activité très soutenue sur les semaines 2015-28 et 29 (en lien avec le WE prolongé du 14 juillet), l'activité SOS Médecins des semaines 2015-30 à 32 retrouve un niveau plus habituel pour la période. L'activité des urgences est assez stable d'une semaine à l'autre et reste légèrement plus élevée que les années précédentes à périodes équivalentes.
  • Système d'alerte canicule et santé (Sacs) : après une longue période de fortes chaleurs n'ayant pas donné lieu à un passage en niveau 3 du Plan national canicule, les températures ont diminué. Les données de la semaine dernière montraient une stagnation du nombre de recours aux urgences pour déshydratation/hyponatrémie/hyperthermie. Cette semaine, une trentaine de passages aux urgences pour ce motif ont été recensés dans la région, dont la moitié concernait des personnes âgées de 75 ans ou plus.

Année de publication : 18/08/2015