Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 28 février 2014.

Publié le 28 Février 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

Fait marquant

La revue Reproduction vient de publier les résultats de l'étude menée par l'InVS sur les tendances spatio-temporelles de la qualité du sperme en France (résumé ici). Ce travail s'inscrit dans la continuité de l'étude réalisée par l'Institut et publiée en décembre 2012 dans la revue Human Reproduction (article accès gratuit ici). Cette première étude concluait à un déclin de la qualité du sperme en France (concentration et morphologie des spermatozoïdes) dans un échantillon proche de la population générale (26 000 hommes) entre 1989 et 2005. Les résultats montrent que la concentration et la qualité morphologique des spermatozoïdes a baissé dans la quasi-totalité des régions avec une diminution plus importante en Aquitaine et Midi-Pyrénées. La mobilité spermatique, en revanche, augmente légèrement dans l'ensemble des régions à l'exception de la Bourgogne qui suit une tendance inverse. La similarité globale des tendances observées d'une région à l'autre plaide en faveur de l'intervention d'un facteur qui aurait affecté la population dans sa quasi-totalité. On peut ainsi évoquer notamment un rôle de l'exposition croissante de la population aux perturbateurs endocriniens depuis les années 1950. Les régions dans lesquelles les tendances à la diminution de la concentration et de la qualité morphologique sont les plus marqués sont en outre des régions présentant une forte activité viticole pouvant être à l'origine d'expositions professionnelles ou environnementales aux pesticides.

Au final, cette étude confirme le déclin de la concentration et de la qualité morphologique du sperme à l'échelle de la plupart des régions métropolitaines. Pour en savoir plus, lien vers le dossier thématique " reproduction humaine et environnement " de l'InVS (ici)