Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 19 décembre 2014.

Publié le 19 December 2014
Mis à jour le 12 mai 2019

Surveillance des intoxications au monoxyde de carbone (bulletin du 16/12/2014)Depuis le 1er septembre 2014, 346 signalements ont été rapportés au système de surveillance au niveau national. 1312 personnes ont été impliquées dont 769 ont été prises en charge par un service d'urgence hospitalier et 146 dirigées vers un service hospitalier de médecine hyperbare. 12 décès par intoxication accidentelle ont été déclarés. Les effectifs sont inférieurs à 2013 puisque sur la même période, 511 signalements avaient été déclarés impliquant 1588 personnes dont 1114 transportées vers un service d'urgence hospitalier. Au cours des deux dernières semaines, 77 signalements ont été rapportés impliquant 393 personnes dont 179 transportées vers un service d'urgence hospitalier. Au cours des mêmes semaines 2013, 100 signalements avaient été déclarés au système de surveillance (313 personnes exposées dont 195 transportées vers un service d'urgence hospitalier.En Midi-Pyrénées, 6 signalements ont été rapportés au dispositif de surveillance depuis le 1er septembre, impliquant 20 personnes.Virus Ebola - Point épidémiologique en Afrique de l'Ouest au 15 décembre 2014L'OMS rapportait au 15 décembre un total de 18472 cas (suspects, probables ou confirmés) et 6847 décès dans les 4 pays affectés d'Afrique de L'Ouest (Guinée, Libéria, Sierra-Léone et Mali). Les informations sur les dernières tendances au plan infra national datent du 10 décembre pour les 3 pays les plus affectés (date de publication du dernier rapport détaillé de l'OMS). Les trois pays les plus affectés (Guinée, Libéria et Sierra-Léone) rapportent de nouveaux cas répartis de façon très hétérogène selon les districts. Au plan national, la Transmission est la plus intense en Sierra-Léone, pays qui rapporte le plus de cas depuis le début de l'épidémie (N=8 069). Au Libéria, le nombre de nouveaux cas diminue, tous rapportés dans 5 districts sur les 15 existants dans le pays. En Guinée, le nombre de nouveaux cas est globalement stable depuis plusieurs semaines, stabilité masquant une situation très hétérogène selon les districts.

Année de publication : 19/12/2014