Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 30 décembre 2014.

Publié le 30 December 2014
Mis à jour le 20 juin 2019

Points clés

  • Bronchiolite : le recours aux urgences est élevé en semaines 2014-51 et 52 et les hospitalisations sont fréquentes pour ce motif (jusqu'à 47% en semaine 52). Les données actuellement disponibles ne permettent pas de dire si le pic épidémique est atteint en région Languedoc-Roussillon.
  • Pneumopathie : une forte augmentation du recours aux urgences est observée en semaine 2014-52, au cours de laquelle plus de 200 passages aux urgences avec ce diagnostic ont été recensés. Le taux d'hospitalisation était de près de 50% des patients vus aux urgences pour ce motif.
  • Gastro-entérite : Notamment en médecine de ville, le recours concernant la gastro-entérite est en forte augmentation en semaine 2014-52 (+63% entre les semaines 51 et 52 dans les associations SOS Médecins de la région LR). Une tendance à l'augmentation, mais moindre, est aussi constatée dans les structures d'urgences.
  • Grippe : l'activité grippale reste assez faible, mais progresse sur les dernières semaines. Les diagnostics de syndromes grippaux ont augmenté au cours des 2 dernières semaines dans les consultations/visites des associations SOS Médecins de Nîmes et Perpignan.

Année de publication : 30/12/2014