Point au 17 octobre 2014.

Publié le 17 Octobre 2014
Mis à jour le 4 juillet 2019

Point sur la bronchiolite Au plan national, une augmentation des pathologies respiratoires était observée en semaine 41 par rapport à la semaine passée dans les services d'urgence du réseau Oscour® et par les associations SOS Médecins. Ces augmentations concernent plus particulièrement les indicateurs bronchiolite chez les moins de 2 ans (+10% en médecin libérale et +21% en médecine hospitalière). Au plan régional, les indicateurs pour bronchiolite chez les moins de 2 ans étaient stables en médecine libérale et en médecine hospitalière. La prochaine version du Point Epidémio de la Cire Midi-Pyrénées intègrera le suivi des indicateurs des pathologies respiratoires saisonnières.Actuellement, la prévention de la bronchiolite repose principalement sur les mesures d'hygiène : lavage des mains de toute personne qui approche le nourrisson, aération de la chambre, éviter le contact avec les personnes enrhumées et les lieux enfumés, nettoyage régulier des objets avec lesquels le nourrisson est en contact (jeux, tétines…)-

Point sur la gastro-entérite Au plan national, les consultations des associations SOS Médecins et les passages dans les services d'urgence du réseau Oscour® pour gastro-entérite étaient en augmentation en semaine 41 par rapport à la semaine précédente chez les enfants (+24% en médecine libérale et +23% en médecine hospitalière) et chez les adultes (+13% en médecine libérale). Au plan régional, les indicateurs étaient en augmentation par rapport à la semaine passée en médecine libérale (+23% tous âges) et en médecine hospitalière (+35% tous âges).Afin de prévenir le risque de transmission de la gastro-entérite, il est important de rappeler l'importance d'une bonne hygiène des mains (nettoyage au savon soigneux et fréquent) et des surfaces particulièrement dans les lieux à risque élevé de transmission (services de pédiatrie, institutions accueillant les personnes âgées). Ces mesures d'hygiène doivent également être respectées lors de la préparation des repas (avant la préparation des aliments et à la sortie des toilettes), en particulier dans les collectivités (institutions accueillant des personnes âgées, services hospitaliers, crèches)- L'éviction précoce des personnels malades travaillant en collectivités (cuisines, soignants, etc.) permet d'éviter ou de limiter les épidémies d'origine alimentaire-

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest (point au 13 octobre 2014)Au total, 8397 cas (suspects, probables et confirmés) et 4302 décès (létalité 44,8 %) ont été rapportés par l'OMS dans 5 pays d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Sierra-Léone, Libéria, Nigéria et Sénégal).